Image Alt

Vudailleurs.com

En l’état, le règlement sur la restauration de la nature n’est pas satisfaisant – Anne Sander (LR, PPE, Fr)

« De tous les textes législatifs sur la table actuellement, le règlement sur la restauration de la nature est celui qui pourrait avoir le plus de conséquences néfastes pour les systèmes agricoles et forestiers, notamment en termes de productivité et de coûts financiers », a indiqué Anne Sander, nommée récemment rapporteure sur l’avis concernant la loi sur la restauration de la nature pour la commission de l’Agriculture du Parlement européen.

« A l’instar du règlement sur l’utilisation des pesticides, publié le même jour, le règlement sur la restauration de la nature tombe au plus mal. Alors que la sécurité et l’indépendance alimentaire européenne sont redevenues une priorité, c’est 10% des terres agricoles que la Commission européenne propose tout simplement de geler dans sa proposition !

Produire moins, c’était la promesse faite par la Commission au moment de la publication de la stratégie de la Ferme à la table. Au regard des conséquences de la guerre en Ukraine, ces objectifs ne sont plus tenables et il est urgent pour l’exécutif de revoir sa copie.

Au niveau parlementaire, mon but est désormais d’insuffler une bonne dose de réalisme dans cette proposition pour ne pas créer une énième usine à gaz.

Les agriculteurs et les forestiers sont nos meilleurs alliés pour la restauration des écosystèmes. Il en va de même dans la lutte contre le réchauffement climatique car ils en sont les premières victimes. La Commission devrait s’en souvenir avant de faire ses propositions ».

Post a Comment

You don't have permission to register
error: Content is protected !!