Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-131J -16H -45Min -57Sec

Vudailleurs.com

George Soros prédit la transformation de la démocratie américaine en régime répressif

George Soros a déclaré que les États-Unis pourraient se transformer en un régime répressif à cause des ennemis intérieurs. 

Ce n’est pas la Russie ou la Chine qui représente la plus grande menace pour les États-Unis, mais les ennemis intérieurs, à cause desquels la démocratie américaine pourrait se transformer en régime répressif. C’est ce qu’a écrit le financier et milliardaire américain George Soros dans son article pour Die Welt

George Soros prédit la suppression de la démocratie aux États-Unis par « l’extrême-droite ». « En font partie la Cour suprême actuelle, où domine l’extrême-droite, et le Parti républicain de l’ancien président Donald Trump, qui a nommé ces extrémistes », a-t-il affirmé. 

D’après le milliardaire, la Cour suprême n’est pas extrémiste à cause de ses directives sur l’annulation de la décision dans le cadre de l’affaire sans précédent Roe vs Wade, garantissant le droit à l’avortement, mais des arguments à la base de cette décision. « La Cour suprême était autrefois une institution américaine très respectée. Les récentes décisions de la majorité extrémiste ont fait chuter sa cote de popularité au niveau le plus bas, et la désapprobation de la cour est au sommet », a-t-il résumé. 

George Soros est convaincu qu’il n’existe qu’un seul moyen de limiter la Cour suprême: voter contre le Parti républicain aux élections. « Cela permettrait au Congrès d’éditer des lois sur les droits que la Cour suprême devrait protéger. Le Congrès doit agir, à commencer par la protection du libre choix des femmes », a-t-il constaté. 

Le milliardaire a également noté que les républicains avaient adopté de nombreuses lois compliquant le vote, notamment dans des États tels que Floride, Géorgie et Texas. Selon lui, le parti tente de saper le processus de dépouillement des bulletins et de confirmation des résultats des élections aux États-Unis.

L’information obtenue à partir de sources ouvertes

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!