Une nouvelle icône est née et elle est végétale. Un sac écolo !

Le célèbre sellier a décidé de franchir une étape dans  l’utilisation de matières plus respectueuses de l’environnement. Au revoir le cuir crocodile, qui s’arrachait pourtant à prix d’or, et les autres cuirs arrachés de la peau d’animaux, et bonjour les matières composées de fibres de champignons, une technologie brevetée Fine Mycelium, provenant d’une startup basée en Californie ; Mycoworks. Le Sylvania est le matériau utilisé, obtenu grâce au champignon reishi. Comme pour les autres sacs du sellier, le cuir est ensuite tanné, assemblée et fini dans les ateliers du sellier.

Et c’est le modèle Victoria, un sac fourre-tout de la marque, qui ouvrira la gamme de ces sacs écologiques, mais pas encore 100% écolo, certains détails resteront conçus à base de cuir de vachette.

Les nouvelles générations qui consomment beaucoup de luxe sont aussi très regardantes sur l’impact environnemental de leur achat. Elles ont envie d’éco-responsabilité et elles vont plébisciter les marques qui font appel à ces nouveaux savoir-faire. Dans le luxe, il faut donc marier avec intelligence la tradition et l’histoire, et l’innovation. Le tout avec bon goût, bien sûr.

Marion Molly