Tout le monde se souvient de la fameuse grève de la faim de Jean Lassalle, ou encore de Jean Lassalle candidat à l’élection présidentielle de 2017.

Originaire des Pyrénées-Atlantiques, l’ancien berger commence sa carrière de politique avec un mandat de maire à 21 ans de Lourdos-Ichère. La politique devient vite son métier, la passion s’impose et les mandats s’enchaînent. La députation arrive en 2002, Jean Lassalle est étiqueté au centre, puis au Modem, qu’il quitte en 2016, un peu fâché avec François Bayrou. Mais Jean Lassalle est surtout connu pour être à l’origine d’actions pas ordinaires dans la vie politique…

En 2003, pour interpeller Nicolas Sarkozy à l’Assemblée, il se met à chanter. En 2006, il met sa santé en jeu quand il entame une grève de la faim pour le maintien de 140 emplois dans une usine Toyota. Il tient 39 jours et les emplois seront préservés. En 2013, il s’engage pour un Tour de France à pied, 5 000 kilomètres et 8 mois. En 2017, il parvient à rassembler les 500 signatures d’élus pour se présenter à la magistrature suprême.

Dans son dernier ouvrage publié début juin aux Editions du Cherche-midi, Aurore ou crépuscule Résistons!, Jean Lassalle clarifie ses positions. Pour lui, « personne ne gouverne depuis une dizaine d’années ». Il faut faire confiance au peuple, doté « d’enthousiasme et de génie créateur » ,pour construire un nouveau modèle, un nouvel aurore…

H.samson