Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-173J -10H -1Min -32Sec

Vudailleurs.com

Julia Lagahuzère : «Un projet innovant au service de l’opéra».

Julia Lagahuzère a créé Opera for Peace, une plateforme permettant aux artistes d’échanger sur les grands sujets, de promouvoir des échanges culturels et d’organiser des événements à travers le monde.  « J’aimais beaucoup la littérature et l’histoire, dit-elle, cela m’a conduite à la musicologie. J’étais séduite par cette idée de comprendre l’incompréhensible, la façon dont la musique utilise la poésie. »

Julia Lagahuzère, travaille en tant que directeur général d’Opera for Peace. Elle est également consultante artistique au Concours international de musique Queen Sonja à Oslo, en Norvège. Julia a une passion pour trouver et aider à nourrir de jeunes talents, et a mis en place une série de concerts afin de renforcer les relations entre le QSMIC et les meilleurs programmes internationaux de jeunes artistes ; notamment en collaboration avec le Théâtre Bolchoï de Moscou.

 

Elle a précédemment travaillé à l’Opéra de San Francisco, à l’Opéra d’Écosse et à l’Opéra de Limoges, et plus récemment au plus haut niveau international en tant que directrice de casting adjointe pour l’Opéra National de Paris dans les deux théâtres de l’Opéra de Bastille et du Palais Garnier. Elle est diplômée de la Guildhall School of Music and Drama de Londres, récipiendaire d’une bourse de musicologie à l’Université de Californie, Berkeley,et détient une maîtrise en opéra et arts visuels du King’s College de Londres en collaboration avec les BBC Proms.

Nommée « Femme de Culture 2020″, Julia a été directrice adjointe aux castings à l’Opéra de Paris pendant 5 ans (2014-2019) où elle a travaillé avec des centaines d’artistes : « j’ai ainsi pu voir leurs besoins et les changements nécessaires à effectuer dans notre métier, comme d’ailleurs beaucoup de mes collègues d’autres théâtres ont également pu le constater. L’idée est née à partir de ce moment-là et c’est pour cela que j’ai cofondé Opera for Peace – nous avons compris que les artistes veulent mieux se rapporter au monde dans lequel ils vivent et être des citoyens influents. Nous avons identifié qu’un réseau organisé et véritablement mondial réunissant tous les coins du monde ensemble devait être établi, afin de fournir une éducation égale et des opportunités de performance aux jeunes chanteurs talentueux de tous les pays, en particulier pour les artistes originaires de pays en développement. »

 

« Nous croyons que l’opéra doit être repensé comme une discipline sans frontière afin de garantir demain le développement et la vitalité de l’art lyrique. Nos valeurs sont la confiance dans la jeunesse, l’inclusion, la diversité, l’égalité, la justice sociale, le bien-être de l’artiste, l’excellence, le dialogue et le développement durable, le tout afin d’attirer des collaborations significatives, de l’intérêt, de nouveaux sponsors et publics.  Nous soutenons surtout des artistes de pays émergents par une éducation accessible et à la portée de tous, contribuant à l’égalité des chances de jeunes artistes partout dans le monde.

 

Nous voyons un nombre croissant d’artistes lyriques parmi les plus reconnus au monde s’engager à nos côtés, partageant nos convictions. »

 

Opera for Peace agit en faveur du développement artistique

« Nous travaillons avec de grands artistes : parmi les Français, on peut citer le baryton Ludovic Tézier, la soprano Elsa Dreisig, Daniele Rustioni (le chef principal de l’Opéra national de Lyon) et le baryton québécois Étienne Dupuis..et une multitude d’organisations partenaires partout dans le monde. Ce vaste réseau offre aux jeunes artistes bénéficiaires un programme éducatif novateur sur mesure leur permettant d’avancer dans leur carrière.
Nous connectons des artistes divers et des institutions à une communauté culturelle plus large offrant ainsi des cours, des échanges culturels et des opportunités de se produire sur scène. Nous venons d’inaugurer notre OFP Académie Moyen Orient Afrique du Nord, avec les Académies Afrique et Amérique Latine en préparation. »

Opera for Peace collabore activement avec des leaders mondiaux sur des projets dans les domaines de l’économie circulaire, du développement durable et de la technologie, apportant une approche plus audacieuse de l’opéra pour le bien collectif de notre planète. Le projet Circular Culture s’inscrit dans ce thème.

 

Cette initiative a pour objectif de placer le spectacle vivant, et tout particulièrement le spectacle musical, au service du développement durable.

La Culture circulaire est un projet innovant qui fait le lien entre les valeurs des arts/artistes du spectacle et les milieux économiques, promeut également la protection du climat, et promet enfin un avenir meilleur pour l’humanité à travers la communication créative et des objectifs communs.  La Culture Circulaire est inspirée par la Renaissance italienne, un mouvement intellectuel et culturel européen des années 1400-1600, où l’art, la philosophie et la science ont convergé pour faire avancer notre civilisation et permis l’émergence d’une nouvelle vision du monde.  « Cette inspiration première est déclinée aujourd’hui par le biais d’un engagement sociétal fort. L’innovation technologique est un volet important de notre mission. Nous sommes déjà en relation avec des partenaires qui veulent « penser différemment ». »

Le projet s’inscrit dans la volonté de soutenir nos jeunes artistes : un développement humain, sociétal et mondial sain – essentiel pour une économie circulaire idéale- repose sur l’éducation de tous. L’enseignement et la transmission sont des valeurs déterminantes, à la fois pour la culture et pour l’économie circulaire.

Un beau projet donc, qui débouche sur des rapprochements, des rencontres et des croisements de réseau dont la fertilité est certaine, autour des valeurs communes et de l’émotion liée à la musique.

Propos recueillis par Sandrine

Comments

  • Anonyme
    août 8, 2021

    5

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!