Au cours des douze derniers mois, la valeur d’une unité de bitcoin est passée de moins de 10 000 dollars à plus de 50 000 dollars. De nombreux investisseurs particuliers achètent aujourd’hui des bitcoins, par l’intermédiaire de sociétés comme Coinbase et Bitpay, qui fonctionnent comme des bourses, traitant les transactions entre acheteurs et vendeurs, mais ce qui ne leur permet pas toujours de dépenser leurs « coins » dans la vraie vie.

Alors, que peut-on réellement acheter avec des bitcoins ?

En fait, beaucoup de choses, mais pas toujours très facilement.

Le porno a été l’un des pionniers dans l’adoption du bitcoin. Mindgeek, le plus grand conglomérat de l’industrie, ou d’autres entreprises comme Chaturbate, acceptent le paiement en cryptomonnaie sur ses sites depuis plusieurs années déjà, et la garantie d’anonymat conférée par le bitcoin avait séduit beaucoup d’utilisateurs.

 

Aujourd’hui, parmi les noms plus « mainstream », on retrouve Microsoft, AT&T, Home Depot. En outre, les applications Apple Store et Android permettent de payer des billets d’avion en convertissant des bitcoins en argent fiduciaire et en temps réel. Tesla vient évidemment de faire son annonce fracassante sur le fait qu’il était possible d’acheter ses voitures avec des Bitcoins.

Aux Etats-Unis, Mastercard a annoncé le lancement, en partenariat avec Bitpay, d’une carte de paiement cryptée qui pourrait être utilisée chez plus de 3 000 commerçants dans le monde. PayPal a donné il y a peu à ses clients aux États-Unis la possibilité d’acheter, de vendre ou de détenir des cryptomonnaies sur ses plateformes. On peut acheter des biens sur Amazon avec bitcoin, mais il faut passer par un service tiers appelé Purse, qui transforme les cryptomonnaies en carte-cadeaux.

Tout vient à point à qui sait attendre.

Sahara Cohen