Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-131J -17H -45Min -24Sec

Image Alt

Vudailleurs.com

La France en quête de soutien en Afrique centrale

La France subit la rivalité de la Russie en RCA. Le pays de Faustin-Archange Touadéra s’est tournée vers la Russie pour assurer la formation de ses soldats et la défense de son territoire contre les groupes rebelles. 

La RCA a aussi décidé d’adopter le bitcoin comme monnaie officielle aux côtés du Francs CFA, une monnaie très controversée d’origine coloniale.

Pour le politologue Camerounais Aristide Mono,  »Il s’agit de destinations assez importantes dans le repositionnement de la France en Afrique. Cette France qui fait face à l’inflation du sentiment anti français et dont le Cameroun, pays de stratégiquement bien positionné au cœur de l’Afrique centrale, peut permettre aujourd’hui à la France de stopper par exemple la poussée russe qui vient du côté de la République Centrafricaine. »

La question du Franc CFA

Pour l’expert financier Babissakana au sujet du F CFA, la France doit  »restituer le patrimoine financier des pays de la zone et restaurer la vérité, la régularité et la sincérité sur les avoirs en or des pays africains au trésor français pour la période de 1955 à 1978. »

M. Babissakana ajoute qu’à l’issue de l’audit , les avoirs en or des États africains doivent être « restitués» par la France. M. Babissakana souhaite aussi la fin de l’ingérence de la France dans l’union monétaire de l’Afrique centrale.

M. Babissakana affirme que :  »La confiscation de la souveraineté monétaire des Etats de la CEMAC malgré les indépendances est une forme très perverse de pillage de notre patrimoine financier. Dans le cadre de ce pillage, nos avoirs extérieurs sont encore déposés sans justification soutenable dans le compte d’opérations de la BEAC ouvert dans les livres du trésor français. Ils s’élevaient au 31 décembre 2021 à 3 798 milliards de FCFA. »

La déclassification des archives coloniales

La question des blessures mémorielles et de la reconnaissance des  »crimes commis par la France au Cameroun pendant la période coloniale et la période post-indépendance » figure parmi les attentes de certains intellectuels et hommes politiques Camerounais.

Dans un post publié sur son compte Facebook, l’opposant politique Serges Espoir Matomba exige que le Président français présente ses excuses  au peuple  camerounais au nom de la France.

Le cinéaste Jean-Pierre Bekolo insiste pour que la déclassification des archives de l’époque coloniale  soit effective. Cette déclassification a été promise par François Hollande lors d’une visite d’État au Cameroun en 2015.

La société civile n’est pas en reste. Le président Emmanuel Macron doit s’entretenir avec les représentants de la société civile  camerounaise lors d’une rencontre dans le cadre du suivi du Nouveau Sommet Afrique France. Une façon de rompre avec les vieilles habitudes de la Françafrique en donnant la parole à la société civile pour adresser les problèmes du continent.

Lors du récent sommet Afrique-France de 2021, Emmanuel Macron avait rompu avec les usages diplomatiques en invitant non pas les chefs d’Etats africains mais plutôt les leaders de la société civile africaine. Pour le journaliste français Antoine Glaser, la visite du Président Macron au Cameroun est la preuve que les chefs d’États africains demeurent  »incontournables ».

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!