Combien coûte un enfant ? Cette question, vous pourriez y répondre si vous étiez allés ce weekend au salon Désir d’enfant. Ce salon événementiels rassemblait des professionnels de la fertilité et proposait conférences et rencontres autour des thèmes de la Procréation Médicalement Assistée ou encore de la Grossesse pour Autrui. Aucun tabou, et surtout pas celui du prix à mettre pour avoir l’enfant tant désiré.

La majorité des exposants de ce weekend était plutôt spécialisés dans la PMA, qu’elle soit destinée aux femmes célibataires, aux couples homosexuels ou hétérosexuels. On retrouvait aussi des spécialistes de l’infertilité, des associations d’accompagnement ou militantes. Mais d’autres stands informaient sur la possibilité d’avoir recours à une GPA à l’étranger. Aux Etats-Unis pour les plus chers (150 000 dollars), à Toronto (100 000 euros) ou Barcelone ou encore en Ukraine pour une GPA à hauteur de 37 000 euros. Les plus vendeurs proposent aux intéressés de les épauler depuis la France.

Il y avait du monde, à ces conférences et à l’extérieur aussi, pour protester de cette pratique encore illégale en France, et qualifiée de « ligne rouge » par le gouvernement. Mais les couples qui veulent un enfant sont très déterminés et veulent réaliser leur liberté d’avoir un enfant.

Hélène Benamour