Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-88J -2H -4Min -55Sec

Vudailleurs.com

La guerre en Ukraine attire des combattants étrangers

Français, Espagnols, Suédois ou Serbes, les étrangers qui se battent pour les deux camps dans le conflit sanglant de l’est de l’Ukraine viennent de toute l’Europe et ont un éventail déconcertant d’agendas.

Les non-mercenaires parmi eux sont motivés par des causes qui peuvent remonter aux guerres de l’ex-Yougoslavie – et même plus loin encore, à la guerre civile espagnole des années 1930.

La Russie est l’éléphant dans la pièce, éclipsant toute autre nationalité étrangère, bien qu’il soit de plus en plus difficile de distinguer les Russes combattant comme volontaires des soldats réguliers prétendument déployés dans des missions secrètes.

Les rebelles pro-russes d’Ukraine aiment parler haut et fort de leurs combattants volontaires étrangers, les présentant comme des Brigades internationales d’aujourd’hui combattant le « fascisme ». Entre-temps, il y a eu un débat à Kiev sur l’opportunité de créer une « Légion étrangère » ukrainienne.

Nous examinons ici certains des combattants étrangers par pays d’origine, dans un phénomène qui, dans une certaine mesure, reflète celui des jeunes musulmans de Grande-Bretagne et d’autres parties de l’Europe se rendant au Moyen-Orient pour combattre dans ses guerres.

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!