85% des roses vendues en France ne sont pas cultivées en France. Et c’est encore pire au moment de la Saint Valentin, où offrir des roses peut paraitre naturel, les roses qui poussent naturellement en France en hiver le sont beaucoup moins.

Et oui, ce ne sont pas des fleurs de saison, alors bien souvent, elles viennent de l’étranger.
Soit de très loin, avec des roses cultivées sous des climats plus favorables, comme par exemple au Kenya ou en Equateur. Il faut alors les faire venir en avion, en plus de les emballer pour les protéger. Pas terrible pour le bilan carbone, d’autant plus que ces cultures, bien souvent intensives dans les pays concernés, sont réalisés au détriment des normes environnementales et de la préservation des terres. C’est le cas notamment au Kenya, autour du lac Naivasha et cela a été dénoncé par plusieurs ONG.

D’autres viennent de moins loin, d’Europe et notamment des Pays-Bas, spécialisés dans la culture de fleurs.Il faut prendre en compte que les serres qui les abritent sont surchauffées.

Par ailleurs, dans une étude de l’UFC Que Choisir, il a été prouvé que la plupart des fleurs vendues en France contenaient des traces de pesticides dangereux pour la santé.

La solution? les roses rouges semblent dépassées alors pourquoi ne pas opter pour une plante en pot
Sahara Cohen