La pandémie signifiait que ses clients n’obtenaient soudainement plus les cartes de visite physiques qu’ils pouvaient numériser et ajouter au système, alors Sansan a adapté et lancé ses cartes de visite virtuelles en juin de l’année dernière.

Depuis lors, environ 4 300 entreprises paient désormais un abonnement pour utiliser son système basé sur des codes QR.

En plus de pouvoir ajouter le code à votre appel vidéo, cela fonctionne également en personne via votre téléphone intelligent – la personne que vous rencontrez n’a qu’à scanner le code sur votre écran pour que vos coordonnées apparaissent sur son combiné.

Avant la pandémie, une grande quantité de cartes de visite étaient imprimées dans le monde entier. Une estimation le place à 27 millions par jour, soit plus de sept milliards chaque année.

Mais Covid-19 a rendu beaucoup d’entre nous plus nerveux à l’idée de propager des germes. Alors même que nous retournons sur le lieu de travail ou que nous revenons au réseautage en face à face, l’habitude, ou pour certains – le rituel – de remettre une carte de visite papier deviendra-t-elle une chose du passé ? Et quelle technologie pourrait combler le vide ?

Hélène Samson