Le pape François serait-il en train de réformer l’Eglise ? Il vient en tout cas de nommer six femmes à des postes importants du Vatican. 

Jusqu’à présent, les 15 membres du Conseil de l’économie étaient tous des hommes. Selon la loi, le conseil doit comprendre huit évêques – qui sont toujours des hommes – et sept laïcs. Six seront maintenant des femmes. Et ces six femmes auront pour mission essentielle de superviser toutes les activités financières du Vatican, ce qui n’est donc pas un titre uniquement honorifique.

Alors que justement, le Vatican traverse une période compliquée en termes financiers, avec la forte baisse du nombre de visiteurs des musées du Vatican, une vache à lait pour le Saint-Siège et des scandales à répétition.

 

Qui sont-elles ? Elles sont toute européennes et expérimentées.

On retrouve Ruth Kelly, ancienne ministre britannique et Leslie Ferrar, ancienne trésorière du prince Charles, est l’autre femme britannique de l’équipe. Charlotte Kreuter-Kirchhof et Marija Kolak, toutes deux originaires d’Allemagne, et Maria Concepción Osácar Garaicoechea et Eva Castillo Sanz, toutes deux originaires d’Espagne. 

Amélie Lemoine