Les militants rentrés en politique avec cette campagne commencent, eux, à y prendre goût. C’est le cas de Lydie Zhu, venue défendre la cause libérale, en partie sur ses propres deniers. « Je ne pensais pas que j’y passerai autant de temps mais j’ai été agréablement surprise de voir que des personnes adhéraient à notre vision. De nouveaux militants se sont joints à nous pour faire la campagne et cela est encourageant. » De quoi étoffer la section départementale du PLD (qui compte actuellement une dizaine de militants vraiment engagés), et peut-être à terme créer une section nogentaise