Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-128J -23H -6Min -39Sec

Vudailleurs.com

NICOLAS MADElENATDi Florio ANIME UNE CONFERENCE SUR LE LIBRE ECHANGE EN AFRIQUE

 

 
 
 
 

 

La formation Catallaxie, pour les 52 étudiants invités à y participer, était une invitation au voyage ; voyage dans le temps, puisque nous sommes remontés aux sources du droit naturel, nous livrant à une véritable odyssée philosophique avec Homère, puis parcourant les bestialités ordonnées d’Hésiode ; voyage dans l’espace puisque, comme Ulysse en son temps, nos étudiants se sont laissés porter par leur implication afin de découvrir des contrées inexplorées. Ce monde, dont ils pensaient maitriser les contours, possédait pourtant sa propre géographie, ses propres règles, ses propres reliefs : voici l’idée de liberté dans sa dimension plurielle, mais aussi et surtout dans son unité anthropologiquement incontournable. Voyage en l’homme enfin, puisque les esprits ont été amenés à plonger en eux-mêmes pour mieux comprendre les autres.

La liberté, avant d’être un état de droit, est un état d’esprit. De l’état d’esprit à l’Etat, il n’y a souvent qu’une différence de considération sur l’ordre : lorsque le droit respecte les tendances naturelles de la personne, il est de droit naturel : lorsqu’il se borne à l’artificialisation des rapports, voire lorsqu’il tend à s’ériger de manière autonome, à se couper de ses racines consubstanciellement humaine, il est une aliénation des individus au profit d’une masse informe et incohérente, c’est le constructivisme. 

La formation catallaxie a été l’occasion de démontrer, par l’application, le potentiel de la pédagogie intuitive qui fait reposer l’organisation et l’orientation des cours sur l’envie et les progrès des étudiants. A cette dimension d’intérêt s’ajoute le respect de leur liberté : il ne s’agissait pas d’endoctriner, mais, plutôt, de permettre aux étudiants d’acquérir les éléments théoriques, et les liens, nécessaires à la construction d’une pensée libre, indépendante ; les étudiants convaincus le sont donc, de fait, de par leurs propres déductions. C’est aussi cela le libéralisme : discuter, argumenter, se remettre en question, et tendre à l’équilibre. Equilibre de marché, équilibre d’arguments, équilibre de liberté ; cette formation démontre aussi que les régulations spontanées suffisent largement au plein épanouissement des esprits qui nous sont confiés.

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!