Image Alt

Vudailleurs.com

Pourquoi mangeons-nous de la galette des Rois le 6 janvier ?

Chaque année, au mois de janvier, les Français ont l’habitude de de déguster une (ou plusieurs !) galette des rois pour célébrer l’Épiphanie. Une tradition ancienne qui remonte à l’époque des Romains

Les origines de la galette des rois remontent aux saturnales, chez les Romains, ces fêtes païennes durant l’antiquité durant lesquelles l’autorité des maîtres sur les esclaves était suspendue. Ces derniers avaient le droit de parler, d’agir et de critiquer leur maître sans la moindre contrainte. Maîtres et esclaves étaient alors sur un pied d’égalité et tout le monde mangeait à la même table.

Qui a inventé la galette ?

La frangipane qui garnit traditionnellement la galette des Rois se compose de 2/3 de crème d’amande et 1/3 de crème pâtissière. Elle devrait son nom au comte Cesare Frangipani, qui aurait offert la recette à Catherine de Médicis en cadeau de mariage lors de ses noces avec le futur Henri II. Dans la tradition franciscaine, on attribue toutefois son origine à Jacqueline de Septisoles, jeune veuve du noble romain Graziano de Frangipani, et proche de François d’Assise, à qui elle avait pour habitude d’offrir des gâteaux aux amandes.

Pourquoi y a-t-il une fève dans la galette des Rois ?

La présence de la fève dans la galette des Rois remonte à la tradition romaine : c’est ainsi que l’on désignait le « Prince des Saturnales ». L’origine de la fève en faïence semble remonter quant à elle au Moyen-Âge. À cette époque, le fait d’être désigné roi pouvait s’accompagner d’un gage : offrir une tournée générale à toute l’assistance. Certains tentant d’échapper à cet « honneur » en avalant la fève, elle aurait été remplacée par une version non comestible. Suivant les époques et la région, elle peut-être occasionnellement remplacée par une pièce d’or ou d’argent.

Post a Comment

You don't have permission to register
error: Content is protected !!