Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-173J -9H -15Min -34Sec

Vudailleurs.com

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour, candidat face à Macron ?

 

 

Eric Zemmour ? Pierre de Villiers ? Ces deux noms reviennent avec persistance dans les rumeurs de certaines sphères parisiennes : et si le journaliste cathodique, et si le général médiatique venait chambouler la présidentielle 2022 en prospérant sur la défiance grandissante envers les gouvernants, les politiques, les partis ?
Alors que l’élection présidentielle de 2022 approche et que plusieurs personnalités se sont déjà déclarées candidates (Jean-Luc Mélenchon, Jean Lassalle), un sondage Ifop montre que la potentielle candidature du général de Villiers, devenu auteur à succès après sa démission du poste de chef d’État-major des armées, semble susciter une amorce de dynamique : une base électorale, certes étroite mais solide, semble émerger dans cette éventualité.

Quant à Eric Zemmour, celui qui se défend d’être un politique, mais juste un journaliste politique, bénéficie toujours d’une audience conséquente dans la société française. Ainsi, si 46 % des personnes interrogées ont une mauvaise opinion de lui, 29 % en ont une bonne. Cette audience et cette popularité ne se transformeraient cependant pas forcément en un capital électoral.
Est-il encore un simple éditorialiste ? Où est-il devenu un homme politique ? La question se pose au vu des positions toujours plus radicales de celui qui officie chaque jour sur Cnews.
Ses supporters de la première heure rêvent de cette candidature, et préparent en secret une « Opération Z ». C’est ainsi que certains des supporters de Zemmour appellent désormais la précampagne que leur « champion » est en train de livrer aujourd’hui. « Pour la progression de notre courant de pensée, Éric a fait plus que le Front national en quarante-cinq ans d’existence », s’enthousiasme le directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, Geoffroy Lejeune qui a déjà imaginé la course à l’Élysée de Zemmour dans un livre de politique-fiction (Une élection ordinaire, Ring éd.). Il y échafaude un scénario où, conseillé par Buisson, Zemmour annonce finalement sa candidature à la présidentielle, après avoir considéré qu’il était plus utile en tant qu’essayiste – un argument qu’il reprend parfois aujourd’hui. Vainqueur au second tour, Zemmour installe Guaino est à Matignon et Marion Maréchal à l’Éducation !

Plus sérieusement, son grand ami Patrick Buisson, travaille clairement sur une stratégie de conquête de l’Elysée avec l’idée d’une « plate-forme » politique l’ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, a confirmé sur LCI travailler à une « initiative » qu’il veut lancer sur les décombres de la droite : il prépare la création d’un tank tank baptisé « La Cause ». Ce nom reprend le titre de son livre La Cause du peuple, publié en 2016, dans lequel il réglait ses comptes et appelait la droite à renouer avec les aspirations sociales et identitaires des classes moyennes et populaires. « C’est un tank tank qui regroupe tous ceux qui, à droite, veulent travailler et réfléchir. Nous nous définissons comme une société d’études, d’influence et d’entraide », précise Patrick Buisson.

Eric Zemmour concède :« On réfléchit avec Buisson, mais ça fait vingt ans qu’on réfléchit ensemble, ce n’est pas nouveau ! On essaie de rencontrer des gens intéressés par nos idées, pour réfléchir à quelque chose d’un peu plus structuré. On essaie de trouver une alternative à la victoire annoncée de Macron. »
N’empêche que les initiatives fleurissent : après avoir annoncé le lancement de sa revue trimestrielle Front populaire qui cartonne, le philosophe Michel Onfray a évoqué la possibilité de créer un parti politique si ses lecteurs le désiraient : « Je n’ai pas ça dans l’esprit à priori, mais s’il y a un désir des gens, autour de notre revue, de constituer un parti politique, pourquoi pas ».
Zemmour, Buisson, Onfray, même combat ?

Hélène Puech

Comments

  • Anonyme
    novembre 26, 2020

    5

  • Anonyme
    juin 9, 2021

    4.5

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!