Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

-42J -23H -33Min -8Sec

Vudailleurs.com

Quand le politique déplait au marketing….

Nicolas Sarkozy voulait utiliser un « Kärcher » pour « nettoyer » les banlieues, Valérie Pécresse veut maintenant « le ressortir de la cave ». L’effet de comm ne passe pas auprès de la marque.

L’entreprise s’oppose carrément à l’utilisation de son nom par tout candidat de la scène politique.

Cela s’appelle une anthonomase, utiliser un terme linguistique qui désigne une marque, mais qui est entré dans le langage courant. Il n’est pas le premier à souffrir de ce processus. Aujourd’hui quand on demande un paquet de Kleenex par exemple on vous vend des mouchoirs d’autre marque, parce que Kleenex est assimilé au mouchoir au sens générique du terme. Pareil pour les stylos Bic.

Ce qui représente une perte de chiffre d’affaires pour ces groupes. Pour Karcher, les spécialistes estiment que l’impact pourrait être énorme.

Les entreprises n’hésitent pas à aller au tribunal pour défendre leurs droits. Cela peut aller jusqu’à la déchéance de marque prononcée par les tribunaux. C’est ce qui est arrivé par exemple à Aspirine, à l’origine une marque de Bayer.

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!