La France est depuis le XIIe siècle au moins un foyer culturel important et influent : sa littérature et ses philosophes ont influé et influent encore sur des courants de pensée du monde entier. Sa culture officielle est relayée par les médias nationaux.

Caractérisée par un art de vivre, elle maintient des valeurs traditionnelles, parmi lesquelles une gastronomie reconnue, marquée notamment par ses fromages et ses vins, et des domaines comme la haute couture et la haute joaillerie.

Mais la France est avant tout un État qui défend la diversité culturelle et linguistique, la langue française restant toutefois la seule langue officielle, dans une volonté historique d’unification, amplifiée de nos jours par une politique visant à s’opposer au communautarisme perçu comme un facteur de division.

D’après la grille d’évaluation de Geert Hofstede, les composantes d’individualisme et de distance hiérarchique dans la culture française présentent de plus grandes valeurs que la moyenne européenne
Depuis la Seconde Guerre mondiale, l’Europe ainsi que le monde entier serait de plus en plus sous l’influence culturelle des États-Unis, et la France n’échapperait pas à l’américanisation. Ce phénomène se caractériserait par l’adoption d’un mode de vie et de pratiques culturelles américaines. Par exemple, en 2000, 73,6 % des entrées dans les cinémas en Europe correspondaient à des films américains