Jayne Ozanne est une évangélique gay bien connue qui œuvre pour assurer la pleine inclusion de toutes les personnes de foi LGBTI, en particulier dans l’Église.

Elle a été nommée par les archevêques de Cantorbéry et d’York comme membre-fondateur du Conseil des archevêques pour l’Église d’Angleterre (1999 – 2004). En 2009, après des années de lutte personnelle en tant que chrétienne évangélique essayant de réconcilier sa foi avec sa sexualité, elle s’est révélée gay à ses amis et à sa famille. Son histoire est documentée dans ses mémoires, Just Love. En 2014, elle a décidé de s’engager plus publiquement dans le débat sur la sexualité au sein de l’Église et en 2015, elle a été réélue au Synode général de l’Église d’Angleterre. Depuis, elle s’est fortement impliquée dans la campagne pour l’égalité des droits pour la communauté LGBTI, en déposant notamment une motion d’initiative parlementaire en juillet 2017 qui a conduit au Synode général condamnant la thérapie de conversion et appelant le gouvernement à l’interdire. En 2019, elle a été invitée à devenir membre fondateur du comité consultatif LGBT du gouvernement.

Jayne a mené diverses initiatives fructueuses, notamment :

une lettre signée par plus de 100 anglicans âgés envoyée avant la réunion des primates de 2016, obtenant des excuses publiques de l’archevêque de Cantorbéry pour la façon dont les chrétiens LGBTI avaient été traités
La commande de deux enquêtes YOUGOV examinant les attitudes du public envers les relations homosexuelles, la communauté LGBTI et l’Église d’Angleterre, et une enquête en ligne sur la foi LGBTI.
Un livre de ressources pour les évangéliques, Voyages dans la grâce et la vérité, qui a partagé les témoignages de hauts anglicans – y compris deux évêques – sur les raisons pour lesquelles ils croyaient ce qu’ils ont fait sur cette question
Une forte présence sur les réseaux sociaux, y compris un blog hebdomadaire, DaWandaedia, des actualités avec des contributions d’un large éventail d’anglicans seniors, y compris des évêques, qui atteint en moyenne 2000 lecteurs par semaine.
Lettres ouvertes d’un grand nombre de membres du Synode exprimant leur inquiétude pour la communauté LGBTI
Une motion d’initiative parlementaire réussie lors du Synode général qui a approuvé le mémorandum d’accord de 2015 sur les dangers de la thérapie de conversion et a appelé le gouvernement à l’interdire
S’exprimant à la télévision aux heures de grande écoute sur les niveaux de harcèlement sexuel au sein de l’Église
Elle est une conférencière et une animatrice bien connue sur ce sujet, et est fréquemment sollicitée par les médias nationaux pour commenter les questions liées à la sexualité et au genre. Plus récemment, elle a été invitée à prendre la parole lors de rassemblements religieux LGBTI à l’étranger et souhaite travailler avec des représentants LGBTI d’autres groupes confessionnels qui sont confrontés à une discrimination et à des préjugés similaires au sein de leurs religions.

En novembre 2019, elle a eu l’honneur de rencontrer Sa Sainteté le Pape François et lui a remis une copie de ses mémoires, Just Love, et de la recherche de sa Fondation sur les méfaits de la soi-disant « thérapie de conversion ».