Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-173J -10H -10Min -58Sec

Image Alt

Vudailleurs.com

Royaume-Uni : le parti conservateur désigne Liz Truss pour succéder à Boris Johnson

Les membres du parti conservateur ont parlé : la très libérale ancienne ministre des Affaires étrangères va succéder à Boris Johnson au 10, Downing Street. 

Élue cheffe du parti par les adhérents qui ont pris part au vote, elle va en vertu du système parlementaire britannique accéder au pouvoir en raison de la majorité dont bénéficient les tories à la chambre des Communes.

Restée fidèle jusqu’au bout à Boris Johnson quand les démissions au sein de l’exécutif se comptaient par dizaines, Liz Truss va entrer à Downing Street dans un contexte économique et social explosif, marqué par une inflation qui dépasse les 10% et une hausse exorbitante des factures d’énergie qui étrangle familles, entreprises et services publics.

Dans ce contexte, Liz Truss ne dispose d’aucun répit pour convaincre, à deux ans des législatives de 2024 où l’opposition travailliste, qui dispose d’une nette avance dans les sondages, espère déloger les conservateurs au pouvoir depuis 2010.

Liz Truss est la troisième femme à prendre la tête du parti et du gouvernement, après Margaret Thatcher et Theresa May. Et la quatrième personne à occuper le poste de Premier ministre en six ans.

Elle vient d’une famille « très à gauche »

Liz Truss, née en 1975 à Oxford, a grandi au sein d’une famille qu’elle a déjà décrite comme « très à gauche », relevait The Observer* dès 2009. Son père était professeur de mathématiques à l’université. Sa mère, infirmière et enseignante, avait rejoint les rangs de la Campagne pour le désarmement nucléaire (CND). Selon les informations de The Observer, ses parents ont été « horrifiés » en apprenant que leur fille était désormais membre du parti conservateur. A l’école aussi, « je ne connaissais aucun conservateur, relevait-elle encore. Tous mes professeurs étaient des sympathisants travaillistes. »

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!