Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-173J -9H -4Min -32Sec

Vudailleurs.com

Une « nouvelle Otan » pourrait fait son apparition au Moyen-Orient Par Alexandre Lemoine

Des rumeurs circulent sur la formation d’une nouvelle alliance militaire au Moyen-Orient sous l’égide des États-Unis. Son objectif consiste à faire face aux ennemis communs, qui ne sont pas directement nommés, mais les analystes pensent qu’il s’agit de l’Iran. 

Les États-Unis préparent le terrain pour créer au Moyen-Orient une nouvelle alliance militaire contre l’Iran, écrit le média libanais Raseef22. Mais on est encore loin de la formation d’une nouvelle coalition car il existe trop de différends entre les alliés potentiels. 

La nouvelle alliance se limitera certainement à la création d’un système collectif de défense antiaérienne, au déploiement de radars et à l’élaboration d’un système d’alerte dans le Golfe. Il n’est pas encore question de forces terrestres, navales ou aériennes. 

La création d’une « Otan du Moyen-Orient » nécessite des positions unanimes. Par exemple, Israël considère le mouvement palestinien du Hamas comme terroriste, alors que pour la plupart des pays arabes c’est un « mouvement de résistance ». Les États-Unis, la Jordanie et d’autres pays ne considèrent pas les Frères musulmans comme une organisation terroriste, contrairement à l’Égypte, à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis (EAU). 

Le roi Abdallah II de Jordanie a déclaré qu’il serait parmi les premiers à soutenir la « nouvelle Otan ». 

Le ministre israélien de la Défense Benny Gantz, de son côté, a déclaré que Tel Aviv et Washington travaillaient sur la mise en place d’une « alliance moyen-orientale de défense antiaérienne ». 

Des représentants américains ont organisé en mars à Charm el-Cheikh (Égypte) une rencontre secrète avec des représentants du haut commandement militaire d’Israël, de l’Arabie saoudite, du Qatar, de la Jordanie, des EAU et de Bahreïn pour évoquer la coopération militaire. 

Des analystes affirment que l’alliance défensive inclurait certainement les États ayant normalisé leurs relations avec Israël. Il est question des signataires des accords d’Abraham (EAU, Bahreïn, Soudan, Maroc) ainsi que de la Jordanie et de l’Égypte, qui entretiennent depuis longtemps des contacts diplomatiques avec Tel Aviv. 

Deux autres pays n’ont pas encore officiellement annoncé la normalisation des relations avec Israël, mais leurs représentants étaient présents à la réunion avec le haut commandement militaire du pays à Charm el-Cheikh, ce qui signifie que l’Arabie saoudite et le Qatar sont à un pas de la signature d’un accord de paix avec Tel Aviv. 

La création d’une telle alliance a une vocation principalement de dissuasion pour persuader les pays de la région qu’ils se trouvent en sécurité face à l’Iran. 

Le politologue jordanien Munzir al-Khawarat a déclaré à Raseef22: « De nombreuses discussions circulaient sur la création de cette alliance, mais il est peu probable qu’elle fasse son apparition à court terme à cause des divergences d’objectifs, d’intérêts et des problèmes dans la région. » 

« Cette alliance est destinée à faire face à l’Iran. Israël l’encourage pleinement et veut que les pays de la région soient impliqués dans la confrontation contre Téhéran, alors que la normalisation et le « parapluie américain » sont un appât pour ceux qui cherchent un soutien et une protection », a-t-il ajouté.

Au sommet de la Ligue arabe, en 2015, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait proposé de créer des forces alliées arabes pour lutter contre le terrorisme. Les chefs d’état-major des armées arabes avaient même organisé plusieurs réunions, qui n’ont cependant apporté aucun résultat. 

Il convient de mentionner deux autres évènements majeurs dans la région. Premièrement, Israël a normalisé les relations avec certains pays arabes et s’apprêtent à passer des ententes similaires avec d’autres États. Deuxièmement, le menace émanant d’Iran est devenue encore plus grave parce qu’il est proche de la création de l’arme nucléaire, alors que ses avions et missiles frappent depuis longtemps le territoire saoudien et émirien.

 L’expert militaire irakien Ismail al-Sudani a déclaré à Raseef22: « L’Iran cherchera forcément à empêcher la création de cette alliance et essayera de trouver des failles dans la défense antiaérienne. »

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!