Vudailleurs.com

Vu d’Europe : la femme la plus puissante a les rênes de l’Europe

L’Allemagne a pris la tête de la présidence de l’Union européenne et avec elle, Angela Merkel peut finir sa carrière de politique en femme qui marquera l’Europe à tout jamais.

Cette présidence peut aboutir à des résultats surprenants et des avancées majeures. La situation de l’Allemagne avant-crise et après-crise va modifier le modèle allemand. Cette fois, les intérêts allemands sont alignés avec ceux de l’Union européenne et des autres pays.

Pas comme pendant la crise des subprimes où l’Allemagne aurait payé un tribut sur la Grèce sans rien avoir en retour.

Concernant l’Europe, l’Allemagne avait freiné des quatre fers toute mutualisation et avait choisi de renforcer ses liens commerciaux, notamment à l’extérieur avec la Chine. Ce partenaire commercial, très important pour l’Allemagne, va pourtant subir de profonds changements et être relégué en paria de l’économie mondiale, pendant un temps au moins. Ici, le modèle allemand a été très résilient jusque-là mais c’est une économie d’exportations. L’Allemagne doit avoir des clients, sinon son modèle souffre.

Hélène Samson

Elle souffrira forcément si ses voisins sont en crise et consomment moins.

Quand la Chine va mal et que les Etats-Unis s’isolent, ce sont notamment les pays européens qui sont l’espoir d’une continuité économique. C’est pragmatique mais ça peut être porteur.

Post a Comment

You don't have permission to register
error: Content is protected !!