Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

80J 22H 23Min 10Sec

Vudailleurs.com

Zemmour: «Je veux que la France sorte du commandement militaire intégré de l’Otan»

La vague Zemmour vient de déferler à Villepinte ce dimanche 5 décembre 2021. Le candidat à la présidentielle 2022 a brisé la glace qui tenait le libre discours politique enfermé. Des médias acquis à la gauche titre: «Le meeting de Zemmour à Villepinte offre le pire de l’extrême droite». 

D’autres présentent le candidat Zemmour, comme «le candidat d’extrême droite». A l’ouverture de son discours, Eric Zemmour s’est défendu d’être raciste en sortant la carte, comme il le déclare, lui-même, du «petit juif berbère venu de l’autre côté de la Méditerranée». Gardant le silence sur la crise sanitaire ou les lois sanitaires qui entravent lourdement la vie démocratique en France, le candidat à la présidentielle 2022 a, essentiellement, visé «l’immigration de masse» qui a «importé une civilisation islamique». 

La France est au bord du gouffre. Le candidat Zemmour a scandé son sujet favori concernant une France qui se trouve au bord du gouffre et qui est, donc, sur le point de disparaître. Il a accusé une «immigration de masse qui a importé une civilisation islamique si cruelle avec les femmes». Il a précisé: «Nous voulons sauver notre partie, sauver notre civilisation, sauver notre culture, sauver notre littérature, sauver notre école, sauver nos paysages et notre patrimoine naturel, sauver nos entreprises, sauver notre héritage, sauver notre jeunesse, et avant tout sauver notre peuple». Selon lui, «la France aurait dû disparaître de nombreuses fois, mais à chaque fois, nous avons tenu et à chaque fois, nous sommes revenus». Haranguant la foule des 15 000 «Français» présents à Villepinte, Eric Zemmour, a lancé: «Votre présence est celle d’un peuple qui ne s’est jamais couché. Ce peuple français, qui est là depuis 1000 ans et qui veut rester encore maître chez lui, 1000 ans encore, n’a pas dit son dernier mot». Son objectif est de «réparer les innombrables erreurs commises depuis ces 40 dernières années» car «il a tant souffert ce pays».  

En France, un système qui vole la démocratie. Sur les élections en France, Eric Zemmour a laissé entendre qu’il existe en France un système qui empêche les candidats qui pensent d’une autre manière d’accéder à la politique et de pouvoir se présenter à la présidentielle car «à chaque élection, le système exclut les candidats qui lui déplaisent avec des juges aux ordres et ses journalistes militants». Ainsi, les médias et le pouvoir juridique auraient fusionné en France pour orienter le pouvoir politique en le modelant. 

Cela veut dire que la démocratie en France ne fonctionne plus car il n’y a plus, de fait, de séparation des pouvoirs. Le candidat à l’élection, pour devenir le nouveau chef de l’Etat et remplacer Emmanuel Macron, a lancé: «Ils veulent vous voler la démocratie, ne nous laissons pas faire». Dénonçant les attaques menées contre lui, mais, de fait, contre les Français qui le soutiennent, il affirme que «la meute est lancée à mes trousses», «si, les média, me détestent, c’est qu’ils vous détestent», «contre moi, tout est permis, «mes adversaires veulent ma mort politique», «les journalistes veulent ma mort sociale, et les djihadistes veulent ma mort tout court». 

La reconquête est lancée. Eric Zemmour veut «défendre notre héritage, notre pays, notre patrie, l’héritage de nos ancêtres et celui que nous allons confier à nos enfants» car «la préservation de l’héritage n’est pas l’ennemi de la modernité», «c’est la condition même de son existence». Le but du candidat à la présidentielle 2022 «est de transmettre la France telle que nous l’avons connue, telle que nous l’avons reçue» et «c’est pour cela que je me présente, aujourd’hui devant les Français pour devenir leur prochain président de la République». 

L’ambition d’Eric Zemmour s’affiche dans le terme «reconquête»: «Notre mouvement est lancé, il se structure et s’organise dans toutes nos régions, dans tous nos départements»; «La reconquête est désormais lancée, la reconquête de notre économie, de notre sécurité, de notre identité, de notre souveraineté, la reconquête de notre pays». Son programme se veut vaste car il veut partir «à la conquête de nos villages abandonnés», «de notre école sinistrée», «de nos entreprises sacrifiées», «de notre patrimoine culturelle et naturelle dégradée». Son ambition est de partir «à la reconquête de notre pays pour le retrouver», précisant: «Reconquête, c’est le nom de ce mouvement que j’ai voulu fonder».  

La France doit quitter l’Otan. Même si le candidat Zemmour n’a pas -ce qui est très surprenant et assez dérangeant- évoqué la crise sanitaire et les graves manquements à la vie démocratique en raison des nouvelles lois sanitaires, celui-ci a déclaré «je veux que la France sorte du commandement militaire intégré de l’Otan»: «Pour que la France sorte de la spirale du déclassement dans laquelle nos élites l’ont enfermée, elle doit renouer avec sa tradition d’indépendance. C’est pourquoi je veux que la France sorte du commandement militaire intégré de l’Otan»; «Nous ne sommes pas les vassaux des Etats-Unis», «nous ne sommes pas les vassaux de l’Otan». Force est de constater que de nombreux français attendent, surtout, du candidat Zemmour, la vague pour permettre la libération de la parole en France dans le but de briser la camisole de force qui a été mise sur la France. 

La question est de savoir ce que Eric Zemmour pense de la gestion de la crise sanitaire et pourquoi il n’a pas abordé ce sujet qui, pourtant, touche en premier lieu la vie démocratique des Français: droit de travailler, de voyager, de circuler dans leur pays. 

Le premier tour de l’élection présidentielle 2022 en France aura lieu du 10 au 24 avril 2022. Si aucun candidat ne remporte la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, un second tour aura lieu entre les deux premiers candidats deux semaines après le premier.

Olivier Renault

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!