Fidèle à sa stratégie du zéro Covid, la Chine envisage de vacciner les enfants dès l’âge de 3 ans. Les élèves dont la famille ne sera pas entièrement vaccinée, ne pourront pas retourner à l’école en septembre, ont annoncé certains gouvernements locaux chinois.

 

Plusieurs villes ont également déclaré que les gens devaient être vaccinés pour entrer dans les lieux publics tels que les hôpitaux et les supermarchés.

La Chine en rejoint d’autres, notamment la France et la Grèce, qui ont rendu les jabs obligatoires dans certains secteurs.

La Chine s’est fixée comme objectif national de vacciner 64 % de sa population d’ici la fin de l’année.

« Ceux qui ne sont pas encore vaccinés doivent se dépêcher et se faire piquer pour éviter d’affecter le retour à l’école de votre enfant », a luun avis publié dans la province du Guangxi plus tôt cette semaine, ajoutant que cette décision s’appliquait aux élèves de tous âges.

Les gouvernements locaux d’autres provinces, dont le Jiangxi et le Henan, ont publié des directives similaires pour dire que seuls les élèves dont les familles sont vaccinées seraient autorisés à assister au nouveau semestre d’automne.

 

Dans la province du Shaanxi par exemple, les personnes non vaccinées ne pourront pas accéder aux hôtels, restaurants et lieux de divertissement, entre autres, relayent nos confrères. Les dates limites de vaccination varient elles aussi d’une ville à l’autre. Pour l’heure, la Chine a administré plus de 1,4 milliard de doses contre le covid.

Hélène Samson